00-Distances-POCHETTE-carre-1440x1440.jp
  • Spotify - Black Circle
  • iTunes - Noir CERCLE
  • Facebook
  • YouTube
 

1. Le Rodéo d'Odéon (Nonolimite)                                                                                                    HAUT DE LA PAGE

Bonsoir Mesdames, Messieurs, donnez-moi une petite pièce

Toi qui passe dans notre couloir et qui te demande : «Et lui ? Qui est-ce ?»

J’ne connais pas ton histoire mais j’te raconte la mienne

Disponible en CD si générosité est tienne

Tu marches, tu cours, tu parles et même tu téléphones

Et de fois tu souris même si pour toi je ne suis personne

Partons dans un délire complétement extravagant

Tu me files quelques pièces même si tu dois retirer tes gants

 

C’est le Rodéo d’Odéon. C’est le Rodéo d’Odéon et ça use les baskets

C’est le Rodéo d’Odéon. Tout seul dans mon couloir j’ai vraiment l’air d’un con

 

Je pourrais refaire le premier couplet mais tu ne serais pas convaincu

T’façon t’es déjà loin car t’avais le feu au <biiiip>

Ah non toi t’es resté c’est plutôt sympa

Mais va pas louper ton métro, dix minutes de retard ça ne se fait pas

On se croise de temps en temps, on ne se connait pas et pourtant…

Et là, juste pour la rime, j’imagine un étang

Je reprends : On ne se connait pas et pourtant vas-y écoute

C’est Rodéo d’Odéon, c’est mieux que si chantaient des scouts

 

C’est le Rodéo d’Odéon. C’est le Rodéo d’Odéon et ça use les baskets

C’est le Rodéo d’Odéon. Tout seul dans mon couloir j’ai vraiment l’air d’un con

 

Je pourrais faire un troisième couplet mais faut quand même pas pousser

Par conscience professionnelle je vais m’économiser

Tu pourrais dire qu’il y a de l’abus et tu aurais bien raison

Mais si t’es là depuis le début, tu sais qu’il n’y a pas de trahison

Et là mine de rien le troisième couplet s’achève

N’y penses même pas le quatrième c’est dans tes rêves

C’est le Rodéo d’Odéon, steuplé chante le gaiement

C’est peut-être un peu bidon mais c’est demandé gentiment

 

C’est le Rodéo d’Odéon. C’est le Rodéo d’Odéon et ça use les baskets

C’est le Rodéo d’Odéon. Tout seul dans mon couloir j’ai vraiment l’air d’un con

C’est le Rodéo d’Odéon. C’est le Rodéo d’Odéon et ça use les baskets

C’est le Rodéo d’Odéon. Tout seul dans mon couloir parfois je pête les plombs

 
 

2. Rien n'est à moi (Gabriel Devilleneuve, Nonolimite / Martin Mabz, Nonolimite)                     HAUT DE LA PAGE

Ce sont les chaussures d’un ami

La veste de mon père

Et je ne sais plus dire

Où j’ai trouvé le reste

 

La table, les chaises

Il n’y a rien que j’ai choisi

Même la maison n’est pas la mienne

Mon proprio me l’a dit

 

Rien n’est à moi

Rien n’est à moi

Rien, rien, rien… Pourtant j’y tiens

 

Elle est jolie ma compagne

Mais elle n’est à personne

C’est elle qui me l’a dit

Elle veut que je lui donne

 

Mon Cœur, mes yeux,

Ma bouche et mes bras

Mais si tout ça est à elle

Il me reste quoi?

 

Rien n’est à moi

Rien n’est à moi

Rien, rien, rien… Pourtant j’y tiens

 

Mes idées, mes désirs,

Mes blagues et mes délires

Je les ai empruntés

Au bistrot du quartier

 

Mes rêves, mes peurs

Tout ça est consigné

Je n’suis qu’un locataire

Je suis un passager

 

Rien n’est à moi

Rien n’est à moi

Rien, rien, rien… Pourtant j’y tiens   x2

 

Je suis bien démuni

Moi qui n’ai rien en propre

Je prends soin comme je peux

Du monde devant ma porte

 

Et quand la mort viendra

Faire sa réquisition

Je lui rendrai mon âme

Sans faire de discussion

 

Rien n’est à moi

Rien n’est à moi

Rien, rien, rien… Pourtant j’y tiens   x2

3. Les Cercles (Nonolimite / Nonolimite, Freed Worms)                                                                           HAUT DE LA PAGE

Ils s'approchent ou s'éloignent

Que le ciel en témoigne

Ces cercles faits d'humains

Sont les lignes de nos mains

Lignes de vie et de vices Lire entre les interstices

Apprendre à décoder, se dompter et s'accorder

Apprendre à décoder, se dompter et s'accorder

 

Qu'ils soient proches ou lointains

Qu'ils soient le fruit du destin

Ces êtres rencontrés Inscrivent en nous un trait

Une marque de fabrique

Tel un mur fait de brique

Une relation se construit

Et une relation se détruit

 

Oublier sa méfiance

Délivrer sa confiance

Offrir ses sentiments

Subir l'éloignement

Qu'ils soient intimes ou bien vicieux

Venant des abîmes ou des cieux

Des êtres nous encerclent

 

Les cercles nous entourent

Je chéris les plus proches

Je maudis les vautours

Les mots dits, les reproches

Les cercles nous dominent

À moins de vivre reclus

Marcher entre les mines Les intrus sont exclus

Marcher entre les mines Les intrus seront exclus

 

Oublier sa méfiance

Délivrer sa confiance

Offrir ses sentiments

Subir l'éloignement

Qu'ils soient intimes ou bien vicieux

Venant des abîmes ou des cieux

Être dans un cercle

 
 

4. Recule un peu pour voir (Nonolimite / Nonolimite, Freed Worms)                               HAUT DE LA PAGE

Tu n’as pas l’air méchant mais chiant

Mais j’avoue que c’est perturbant

A crier à quelques centimètres de moi

Des trucs vraiment insignifiants

Que tu recules d’un mètre ou deux

C’est en ce moment mon plus cher vœux

Soit gentil de l’exaucer que je m’amuse aussi un peu

 

Recule un peu pour voir, tu es un peu trop près

Je ne pense pas que tu sois un connard, tu ne le fais pas exprès

Je te pardonne ton exubérance et ton manque de goût

Mais arrête de te mettre en transe, je ne chanterais pas du Sardou

 

A quelques mètres de moi, j’entends encore trop ton kazoo

Eloigne-toi de quelques pas pour vérifier au cas-où

Que cette impression de chanter faux, j’en suis le seul responsable

Je me permets de te filer une info : Tu n’es pas le seul dans la salle

 

Recule un peu pour voir, tu es un peu trop près

Je ne pense pas que tu sois un connard, tu ne le fais pas exprès

La chanson «Seven nation army» ne s’appelle pas «Pow polo po po pow»

Mais si tu voulais l’entendre ici et bin franchement c’est pas de pot

 

Tu as le rythme dans le sang mais une mauvaise circulation

A l’autre bout de la salle, tu atteints ma concentration

Le Tempo est rapide et ton rythme est bien trop lent

Dis-toi que pour pourrir un concert, tu as du talent

 

Recule un peu pour voir, tu es un peu trop près

Je ne pense pas que tu sois un connard, tu ne le fais pas exprès

Et même si tu le faisais exprès, tu as le droit de mettre le « Waï »

Mais si tu me demande du Vianney, je te dénonce au F.B.I.

 

C’est en te voyant sortir que je me dis que j’ai échappé au pire

Tu n’as pas demandé du Jôny ni ramené tes amis

Tu n’as pas fait fuir la salle ni demandé «Antisocial» (tu perds ton sang-froid)

Mais tu fus le relou du concert à demander «Smoke on the water»

 

Epilogue de cette chanson j’en ai vraiment plein le dos

Puisque tu te fous de ce que je raconte, je vais te faire un petit cadeau

Pour que tu puisse participer mais attention au rythme sois sympa

Finissons ensemble et dans la paix par un refrain en « La la la »

 

La la la la, lalalala….

5. Leaving (Freed Worms)                                                                                                                                    HAUT DE LA PAGE

Trying to never stop looking for new keys

Instead of building more and more doors

And trying to become a better being

living from day to day

Things I own always end up owning me

 

Facing that truth I'm feeling blue

Inside my mind there're still so many locked doors

All that I’ve done here is collecting superficial

things that i was supposed to love

 

and I don’t seem to enjoy our western way of life

selfishly raised to the so-called top of the world

we all keep on consuming while letting down the trumps

now we are not able to look at them anymore

 

We all can feel it, there’s another way

and that’s why I'm leaving so please understand

 
 

7. Le Rythme des Nuages / Skyline (Nonolimite / Dr No, Zord)                             HAUT DE LA PAGE

Au-dessus des nuages nous regardent les anges

Et le soleil se couche mais jamais ne les dérange

Les souvenirs restent pendant que défile la route

La colère comme une peste nous dévoile les doutes

 

Doutes qui s'évaporent en faveur de la rage

Perpétuer ton âme par ton héritage, notre art

Cette volonté de vouloir ne pas tourner la page

Continuer à la remplir avant qu'il ne soit trop tard

 

Nous sommes là dans le rythme et ne lâchons rien

Croyons que ton absence est une note du destin

Ton âme est avec nous, nous guide entre le bien

Et le mal, à chaque soleil du matin.

 

La nuit est passée, nous avançons jour après jour

Gardant l'énergie, la passion pour toujours

Parmi les nuages, un ange est rempli de plaisir

Il est fier de ses frères qu'il regarde grandir

 

8. Emmenez-moi (Charles Aznavour / Georges Garvarentz)                                                               HAUT DE LA PAGE

Vers les docks où le poids et l'ennui
Me courbent le dos
Ils arrivent le ventre alourdi
De fruits les bateaux

Ils viennent du bout du monde
Apportant avec eux
Des idées vagabondes
Aux reflets de ciels bleus
De mirages

Traînant un parfum poivré
De pays inconnus
Et d'éternels étés
Où l'on vit presque nus
Sur les plages

Moi qui n'ai connu toute ma vie
Que le ciel du nord
J'aimerais débarbouiller ce gris
En virant de bord

Emmenez-moi au bout de la terre
Emmenez-moi au pays des merveilles
Il me semble que la misère
Serait moins pénible au soleil

Dans les bars à la tombée du jour
Avec les marins
Quand on parle de filles et d'amour
Un verre à la main

Je perds la notion des choses
Et soudain ma pensée
M'enlève et me dépose
Un merveilleux été
Sur la grève

Où je vois tendant les bras
L'amour qui comme un fou
Court au devant de moi
Et je me pends au cou
De mon rêve

Quand les bars ferment, que les marins
Rejoignent leur bord
Moi je rêve encore jusqu'au matin
Debout sur le port

Emmenez-moi au bout de la terre
Emmenez-moi au pays des merveilles
Il me semble que la misère
Serait moins pénible au soleil

Un beau jour sur un rafiot craquant
De la coque au pont
Pour partir je travaillerais dans
La soute à charbon

Prenant la route qui mène
A mes rêves d'enfant
Sur des îles lointaines
Où rien n'est important
Que de vivre

Où les filles alanguies
Vous ravissent le coeur
En tressant m'a t'on dit
De ces colliers de fleurs
Qui enivrent

Je fuirais laissant là mon passé
Sans aucun remords
Sans bagage et le coeur libéré
En chantant très fort

Emmenez-moi au bout de la terre
Emmenez-moi au pays des merveilles
Il me semble que la misère
Serait moins pénible au soleil...

 

9. Incontinent (François Corbier)                                                                                                                 HAUT DE LA PAGE

Grand-père était plus qu'une ville

Beaucoup plus qu'un département

Pour le décrire c'est facile

Grand-père était incontinent

 

10. Loin des bleus, loin des peurs (Nonolimite : Nonolimite, Freed Worms)         HAUT DE LA PAGE

La douceur de ses gestes (x2)

Est tellement loin

Disparue quand il s’approche

Juste pour subir ses reproches

 

Douleur et ivresse (x2)

Et les lendemains

A pardonner ses faiblesses

A surmonter ma tristesse

 

Loin des bleus, loin de la peur

Dur de se rétablir

Je vois dans son poing serré

Ma vie faiblir

Et quand je veux refuser de lui pardonner

Je repense à cette vie qui m’use

Il va changer

 

La violence des caresses (x2)

Est quotidienne

Mais craigant la solitude

J’accepte cette vile habitude

 

Loin des bleus, loin de la peur

Dur de se rétablir

Je vois dans son poing serré

Ma vie faiblir

Et quand je peux refuser de lui pardonner

Je repense à cette vie qui m’use

Il va changer

 

Quand il faudra se lancer vers l’inconnu

Refusant de m’avouer vaincue

Eclaircissant toutes ces idées confuses

Je repense à cette vie qui m’use

Je n’accepte plus ses excuses

 

Loin des bleus, loin de la peur

Dur de se rétablir

Je vois dans son poing serré

Ma vie faiblir

Et j’ai refusé de lui pardonner

Repensant à cette vie passée

Je vais changer

Tout va changer

11. Toutenkamion (Nonolimite / Nonolimite, Freed Worms)                                                           HAUT DE LA PAGE

Comme une impression de dépasser les bornes

Aucune pression, le fond et la forme

Pour le patron respecter la norme

Juste deux pressions et on pète la forme

 

Qu’est-ce qui ne tourne pas rond

On est loin de se prendre pour des pharaons

Juste gagner un peu de rond

C’est pour ça qu’on fait tout en camion

 

Vous voyez les toilettes, vous jouez juste en dessous

Des millions de kilomètres pour trois francs six sous

Personne pour nous loger, pas le droit d’être saoul

On demande notre cachet on passe pour Picsou

 

Qu’est-ce qui ne tourne pas rond

On est loin de se prendre pour des pharaons

Juste gagner un peu de rond

C’est pour ça qu’on fait tout en camion

 

Qu’est-ce qui ne tourne pas rond

On est loin de se prendre pour des pharaons

Juste gagner un peu de rond

C’est pour ça qu’on fait tout en camion

12. Bonus CD: La Coquille (Diane Villanueva Nonolimite / Alexandre Depouy, Nonolimite)           HAUT DE LA PAGE

Au pays de l’accent circonflexe

Toi Phénomène si séduisant

Je t’ai découvert grande gueule et sans complexe

Petit personnage arborescent

 

Un destin, un signe ou un charme

M’est venu comme un ouragan

A la minute où tu  me désarmes

Tu me prends par les sentiments

 

Pas de Virgules entre nous

Juste un espace un point c’est tout

 

Côte à côte sur le banc de l’école

Solidaires on se serrait les coudes

Création comme seul mot d’ordre

A l’ombre des arbres et des doutes

 

Un destin, une rime ou un charme

Toutes nos plumes faisaient l’amour

On versait parfois des larmes

Nos bébés voyaient le jour

 

Pas de virgules entre nous

Juste un espace un point c’est tout